Compte-rendu de presse

Jewish Days Of Tangier
Tanger, 10, 11 et 12 mars 20221

La première édition des “Jewish Days Of Tangier
placée sous le signe de la Journée Internationale de la Femme
s’est tenue du jeudi 10 au samedi 12 mars 2022

Sous l’égide du Ministère de la Jeunesse, de la Culture et de la Communication,
Organisée par la Fondation Lorin (Tanger) et l’Association AJM Les Amis du Judaïsme Marocain (Rabat)
Avec la participation de la Mairie de Tanger, du Bureau de Liaison d’Israël à Rabat
et de la Résidence de la Communauté Israélite de Tanger.


 

Un projet initié et dirigé par Myriam Mesmoudi et Nacima Kerouad dans le but d’encourager un dialogue inter-religieux et interculturel dans le contexte particulier du carrefour civilisationnel qu’est la ville de Tanger.

Un programme inédit ouvert au public, trois jours de rencontres pluridisciplinaires : conférence-débat, visite guidée, projection documentaire, repas traditonnel et concert.

Jeudi 10 mars 2022
18h30-20h30
Fondation Lorin (44 Rue Touahin, Médina)
Conférence-débat “Le statut de la femme dans les traditions juive et musulmane”

Interventions modérées par Margherita Muratore Balaclava
Aicha Haddou, directrice du Centre marocain de recherche et de formation interconvictionnelle et de consolidation de la paix
Points soulevés : tolérance et diversité culturelles et cultuelles au Maroc, avancée sur les droits des femmes dans le contexte marocain contemporain Simone Mrejen-O’hana, docteur en sciences des religions et des systèmes de pensée
Points soulevés : ancrage juif au Maroc, onomastique juive marocaine, disparités de genre dans le judaïsme

50 personnes, salle comble

Vendredi 11 mars 2022
15h30-17h30
Visite de la Médina et des lieux de présence juive dans la vieille ville à Tanger guidée par Sanae Raihani, guide de la Ville de Tanger.

Lieux visités :
Gran Socco, Rue Siaghine, Petit Socco, Bab Marsa, Cimetière israélite, rue du Portugal
Point final de la visite : Synagogue Nahon et son musée, présentés par André Gomel, vice-président de l’association AJM

Groupe de 40 personnes

Vendredi 11 mars 2022
17h30-19h00
Fondation Lorin (44 Rue Touahin, Médina)
Projection du documentaire “Marocains Juifs, Destins Contrariés” (2014), recueil de témoignages et explications d’historiens autour des vagues d’émigration des juifs du Maroc

En présence du réalisateur Younès Laghrari
Suivi d’un échange modéré par Yasmine Bouchfar
Points soulevés : génèse du film, méthodologie d’enquête

50 personnes, salle comble

Samedi 12 mars 2022
13h00-15h00
Déjeuner à la Résidence de la Communauté Israélite de Tanger

Partage de la dafina, plat séférade traditionnellement servi au deuxième repas de Shabbat, le samedi à la mi-journée

Célébration sur fond de zemirot, chants liturgiques, entonnés par Lala Tamar et René Ohana
Des membres de la communauté catholique, de la communauté juive et de la communauté musulmane réunis autour d’un même repas.

Un partage symbole de convivialité, de coexistence et de bien vivre ensemble – bien à l’image des usages tangéroises

En présence de :
Son Excellence David Govrin, ambassadeur d’Israël à Rabat
Monsieur Mounir Lymouri, Maire de la ville de Tanger
Père Rolando Ruiz Durán et Père François Saleh Moll représentant le diocèse de Tanger
Père Daniel Nourissat, représentant le diocèse de Rabat
Madame Hajar Saoud, Membre du Cabinet du Ministre de la Jeunesse, de la Culture et de la Communication
Madame Myriam Leser, Attachée à la culture du Bureau de liaison d’Israël au Maroc
Monsieur Philippe Lorin, Président de la Fondation Lorin
Madame Myriem Khrouz, Présidente de l’association AJM
Monsieur André Gomel, Vice-président de l’association AJM
Monsieur Aron Abikzer, Vice-président de la communauté juive de Tanger
Madame Sonia Cohen-Azagury, chargée du Patrimoine juif de Tanger

60 invités

Samedi 12 mars 2022
20h30-23h00
Espace Culturel Riad Sultan (49 Rue Touila, Kasbah)

La femme encore une fois à l’honneur pour l’événement de clôture de cette première édition des Jewish Days of Tangier avec :

Un défilé de berberiscas, robes traditionnelles des mariées juives marocaines (*)

Suivi d’un concert de chants judéo-andalous par Lala Tamar (chanteuse israélienne d’origine marocaine) et Anas Belhachmi (chanteur marocain, originaire de la ville de Chaouen), accompagnés de quatre instrumentistes (**)

(*) Présentation par Sonia Cohen-Azagury, restauratrice de berberiscas, de cinq robes issues de ses collections
Interviewée par Simone Mrejen-O’Hana
Points soulevés : élément symbolique de la berberisca, état des collections

(**) Symbole fort pour cette clôture : concert introduit par un chant féminin en haketia, dialecte des juifs du Maroc espagnol

En présence de :
Son Excellence David Govrin, ambassadeur d’Israël à Rabat
Monsieur Mounir Lymouri, Maire de la ville de Tanger
Monsieur Abdel-Ilah Afifi, Secrétaire général du Ministre de la Jeunesse, de la Culture et de la Communication
Père Daniel Nourissat, représentant le diocèse de Rabat
Père Rolando Ruiz Durán et Père François Saleh Moll, représentant le diocèse de Tanger
Madame Hajar Saoud, Membre du Cabinet du Ministre de la Jeunesse, de la Culture et de la Communication
Madame Myriam Leser, Attachée à la culture du Bureau de liaison d’Israël au Maroc
Monsieur Philippe Lorin, Président de la Fondation Lorin
Madame Myriem Khrouz, Présidente de l’association AJM
Monsieur André Gomel, Vice-président de l’association AJM
Monsieur Aron Abikzer, Vice-président de la communauté juive de Tanger
Madame Sonia Cohen-Azagury, chargée du Patrimoine juif de Tanger

120 personnes, salle comble


Contact
Nacima Kerouad +212 6 46 73 04 06

Myriam Mesmoudi + 212 6 64 47 53 47
jewishdaysoftangier@gmail.com

À propos d'AJM

L’association « les Amis du Judaïsme Marocain A.J.M. » à but non lucratif, a été créée en 2016 par un groupe de citoyens marocains juifs et musulmans animés par le devoir de mémoire envers une communauté juive marocaine deux fois millénaire, aujourd’hui pratiquement disparue sur le territoire national. Cette association œuvre pour la péservation du patrimoine juif marocain matériel et immatériel. Elle s’attache à faire connaître aux marocains d’aujourd’hui, au Maroc comme à l’étranger, la culture judéo-marocaine et sa place dans l’histoire nationale. La promotion de l’image d’un Maroc moderne, multiculturel, tolérant est aussi l’un de ses objectifs.